Overblog
Suivre ce blog

Caté 2007 : le pardon avec le fils prodigue

Caté 2007 : le pardon avec le fils prodigue

Proposition d'Idées caté utilisée par KT42 pour découvrir le sens du sacrement du pardon.

Année 2006-2007 CM1 et CM2

 

Objectif :

  • Reconnaître les fautes qu'on peut commettre avec son corps
  • Le récit du fils prodigue (Luc 15/11-32)
  • Célébration du pardon avec l'évangile de la femme adultère

Reconnaître ses fautes : parfois on fait le mal

On peut faire le mal avec son corps;

Nous avons utilisé la proposition du site idées Caté.

Notre relation à Dieu

Notre relation à dieu est touché quand on a brisé notre relation avec l’autre.

 

Notre relation à Dieu

  • Sur le panneau, rajouter la citation : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit, voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même ».
  • Echanger autour de cette phrase.
  • Sur le panneau, coller une marguerite et écrire dessous la phrase, puis en donner une à chaque enfant.
  • A la maison, les enfants font un petit examen de conscience. Ils colorient en rouge les pétales où ils doivent demander pardon à Dieu. Le jour de la célébration, cette marguerite sera remise aux prêtres, ainsi, elle les aidera à exprimer ce pourquoi ils doivent demander pardon.

Célébration du pardon

Les enfants reçoivent le sacrement individuel du pardon et de la réconciliation.

 

Accueil : Demander aux enfants s’ils ont colorié leur marguerite ? Expliquer le sens du sacrement du pardon.

  • Reconnaître son péché, c'est bien! C'est un grand pas... Le Regretter en est un autre (on peut reconnaître une mauvaise action:" je triche à l'école.", et ne pas la regretter:" je n'ai pas envie de changer.")
  • On demandera donc aux enfants s'ils ont vraiment envie de changer, de faire des efforts... Si le OUI vient du fond de leur cœur écrire sur le panneau « Le Pardon des péchés » et «  Je regrette toutes ces actions et j'ai vraiment envie de changer ! ».
  • Changer, c'est retourner vers l'autre, se réunifier à lui, retrouver le chemin de la communion... C'est une voie parfois laborieuse, surtout si on l'emprunte seul. Ne jamais oublier que sur cette route, Dieu peut nous aider. Il peut nous donner la force de la réconciliation, le courage de revenir vers l'autre...

  • Le sacrement de réconciliation nous propose cette aide de Dieu. Dans ce sacrement, nous entamons une démarche humble: nous nous reconnaissons pécheurs, pauvres d'amour, responsables du manque de communion humaine... Nos pas vers le prêtre disent notre désir de changer et notre difficulté à le faire seul. Nous avons besoin d'une autre force! Le prêtre qui nous accueille va devenir le témoin de notre envie de changer, de notre désir de nous engager un peu plus sur le chemin de l'Amour. Par sa prière (d'aujourd'hui et de demain encore), il va pouvoir nous épauler, nous accompagner sur le chemin du changement de vie: il va devenir notre soutien. Par ses paroles, il va nous rappeler sa foi en l'Amour Transcendant et nous encourager à nous tourner vers Lui.

 

Chant : Nous voici chez toi

Deux enfants apportent le panneau réalisé lors de la rencontre précédente. Redire ce qu'on a vu du pardon avec la parabole du fils prodigue.

 

Alléluia : Dieu est une fête aujourd’hui

 

Lecture de l’évangile Jean Chapitre 8 1-11 ( la femme adultère)

 

Partage d’évangile par le prêtre (qu’ils se reconnaissent pêcheur, seul Dieu peut juger et pas les hommes)

 

Le prêtre introduit la démarche du pardon

 

Prendre un temps de silence pour regarder sa marguerite du pardon et penser à ce qu’on peut dire au prêtre

 

Démarche individuelle du pardon . En revenant les enfants prennent un pas et écrivent dessus l’effort qu’ils ont envie de faire pour changer. Puis, ils vont faire leur coloriage.

 

Prendre un chant : Quand tout le monde est passé, chanter Seigneur J’accueille ton pardon. Pendant ce temps, chacun à tour de rôle, va poser son pas à l’envers sur l’allée en direction du cierge pascale

 

Remettre à chacun un nénuphar en papier avec la phrase « Pardonne-nous nos offenses » qui est cachée. Chacun pose son nénuphar dans le bac d’eau. Les nénuphars vont s’ouvrir et dévoiler la phrase.

 

Prier le Notre Père autour du bac

 

Bénédiction par le prêtre.

 

Chant : voici un signe

Jean 8, 1-11
01 Quant à Jésus, il s’en alla au mont des Oliviers.
02 Dès l’aurore, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner.
03 Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en situation d’adultère. Ils la mettent au milieu,
04 et disent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère.
05 Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu ? »
06 Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre.
07 Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. »
08 Il se baissa de nouveau et il écrivait sur la terre.
09 Eux, après avoir entendu cela, s’en allaient un par un, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu.
10 Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-ils donc ? Personne ne t’a condamnée ? »
11 Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

AELF

www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog