Caté 2011 : découvrir le pardon avec le Bon Samaritain

Un temps de catéchèse pour découvrir le sens du sacrement du pardon avec la parabole du Bon Samaritain (Luc 10, 25-37), suivi d'un deuxième temps durant lequel les enfants reçoivent le sacrement individuel du pardon et de la réconciliation.

 

Proposition de KT42 - année 2010-2011

 

Déroulement : le pardon avec la parabole du Bon Samaritain

Déroulement de l'étape 1 : découvrir le pardon avec
le Bon Samaritain

Accueil :

Chant : Seigneur, j’accueille ton pardon donne-moi la force de vivre dans l’amour

Chaque enfant reçoit un petit parchemin en cadeau sur lequel est écrite au recto la phrase « Aime ton prochain comme toi-même » avec au verso une image du Bon Samaritain. L’enfant lit son message.

 

Dialogue avec le diaporama

Passer la diapositive présentant une vue d’ensemble de toutes l’hisoire du Bon Samaritain (celle représentant le poster).

  • Inviter les enfants à décrire ce qu’ils voient (action, lieu, costumes, personnages).

  • Lire l’évangile de Luc 10, 25-37 et projeter en même temps  toutes les diapos dur le récit du Bon Samaritain.

  • Laisser réagir les enfants sur ce qu’ils ont vu.

  • Orienter la discussion sur la notion de mal et de bien

    • Qui a fait le mal : ceux qui ont attaqué, mais aussi ceux qui n’ont pas aidé l’homme qui en avait besoin. Ils l’ont ignoré, prenant le risque que l’homme meurt de ses blessures.

    • Qui a fait le bien ? le Samaritain qui le soigne (il lui met de l’huile car à cette époque on pansait les plaies avec ça) ; l’emmène avec lui ; le dépose à l’auberge et donne de l’argent à l’aubergiste pour qu’il continue de le soigner.

Fresque du bon samaritain Cat'images n°9

Fresque du bon samaritain Cat'images n°9

Qu’est-ce que le mal ?

 

  • En groupe de 4/5, les enfants réfléchissent pendant 5 minutes à la question : « Qu’est-ce que le mal ? » Donner des exemples. Choisir quelqu’un qui rapportera ce qui aura été dit en petit groupe.

  • Projeter ensuite la suite du diaporama qui représentent des situations où l’on fait le mal (ne pas aimer, ne pas aider, ignorer l’autre, se battre, crier, se moquer, se croire le plus fort….)

 

Qu’est-ce que le péché ?

  • Dire aux enfants :

    • Commettre un péché, c’est faire volontairement du mal à l’autre.

    • Commettre un péché, c’est ne pas respecter les dix commandements de Dieu ( tu ne mentiras pas, tu ne voleras pas, tu respecteras tes parents, tu ne porteras pas de faux témoignages, tu ne convoiteras pas les biens de ton prochain…)

    • Faire du mal à l’autre, c’est faire du mal à Dieu.

    • Il y a péché quand vous  n’appliquez  pas la phrase que vous avez reçue comme un cadeau en début de rencontre : « Aime ton prochain comme toi-même ».

  • Inviter les enfants à réfléchir à cette question : “Aimerions-nous recevoir le mal que l’on fait à l’autre ?”

  •  

Faire l’activité Le Bon samaritain

 Lien du jeu sur Idées Caté

Trouver les mots manquants à l’aide du code

1er mot : homme – 2ème mot : bandits – 3ème mot : prêtre – 4ème mot : lévite – 5ème mot : samaritain. Réponse : Qui a été prochain pour un autre : le samaritain

 

Qui est mon prochain ?

  • Poser la question : qui est mon prochain ?

  • Projeter la suite du diaporama montrant des photos représentant des hommes, femmes, musulmans, pauvres, bébés, handicapés, malades….

  • Dire aux enfants: Tous ces hommes et ces femmes sont notre prochain. Jésus nous invite à nous aimer les uns les autres, dans notre diversité et nos différences (d’âge, de culture, de religion…)

 

Que veut dire pardonner ?

  • Projeter les 2 diapositives sur lesquelles il est écrit : Que signifie “pardonner “  ?Posez la question aux enfants.

    • Pardonner, c’est pardonner à ceux qui nous on fait du mal

    • On peut aussi demander à être pardonné quand on fait soi-même du mal.

    • Pardonner, c’est se rapprocher de ceux qu’on aime le moins.

    • Dans l’histoire l’homme blessé peut pardonner à ses agresseurs.

    • Il peut aussi pardonner à ceux qui l’ont ignoré.

 

Est-ce facile de pardonner ?

Demander aux enfants :

  • Est-ce facile de pardonner à son prochain ?

  • Est-ce facile de demander pardon (de se découvrir pécheur ) ?

    • Non ce n’est pas toujours facile de pardonner. On peut avoir des rancœurs. Mais ces rancœurs peuvent nous empoisonner la vie. Pardonner, c’est alléger son cœur.

    • Il n’est pas facile non plus de demander pardon, d’abord il faut reconnaître que l’on a péché, ensuite, il faut faire la démarche auprès du prêtre (donc de Dieu) pour demander pardon. Se reconnaître pécheur demande de l’humilité.

 

Réfléchir au mal que l’on fait

  • Faire l’activité de la fleur: “ comment n’ai-je pas été le prochain de l’autre ?”

  • Inviter les enfants à remplir les pétales: comment peuvent-ils faire le mal à a maison, au caté, à l’école, avec les copains, au sport. Quand n’ont-ils pas été le prochain de l’autre ?”

  • Cette fleur sera apportée lors du sacrement du pardon. Les enfants la donneront au prêtre pour les aider lors de la confession individuelle.

  • On peut aussi utiliser la marguerite du pardon comme examen de conscience (meilleure qualité).

     

Outils pédagogiques utilisés

La fleur du pardon pour un examen de conscience

Télécharger la fleur du pardon

Télécharger la fleur du pardon

Marguerite du pardon pour un examen de conscience

Capture d'écran

Capture d'écran

Télécharger l'examen de conscience Marguerite

Diaporama sur le Bon Samaritain

Réalisation KT42

Télécharher le diaporama - le Bon Samaritain

Poster du Bon Samaritain

Exrait de Cat'images n°9.

Télécharher le poster du bon samaritain Cat'images n°9

Jeu sur le Bon Samaritain

A télécharger sur le site Idées Caté.

Etape 2 : recevoir le sacrement du pardon

Lire la parabole

La générosité du Bon Samaritain10 25 Pour mettre Jésus à l'épreuve, ...un docteur de la Loi lui posa cette question : « Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle ? »26 Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu'y a-t-il d'écrit ? Que lis-tu ? » 27 L'autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même. » 28 Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie. »
29 Mais lui, voulant montrer qu'il était un homme juste, dit à Jésus : « Et qui donc est mon prochain ? » 30 Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l'avoir dépouillé, roué de coups, s'en allèrent en le laissant à moitié mort. 31 Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l'autre côté. 32 De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l'autre côté. 33 Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de pitié. 34 Il s'approcha, pansa ses plaies en y versant de l'huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. 35 Le lendemain, il sortit deux pièces d'argent, et les donna à l'aubergiste, en lui disant : 'Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.' 36 Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l'homme qui était tombé entre les mains des bandits ? » 37 Le docteur de la Loi répond : « Celui qui a fait preuve de bonté envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi fais de même. » (Luc 10, 25-37)

AELF

www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog