Overblog
Suivre ce blog

L'abbé Paul Couturier : pionnier de l'oecuménisme

L'abbé Paul Couturier : pionnier de l'oecuménisme

Biographie

Le père Paul Couturier (né en 1881) a oeuvré pour le dialogue oecuménique. Il est à l'origine de la mise en place de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, le Groupe des Dombes.... 

Cet ecclésiastique modeste et effacé, professeur dans une institution catholique, n’a jamais eu le souci de laisser son nom à la postérité, et il a souvent été ignoré ou méconnu de ceux qui l’entouraient. Mais ses audaces tranquilles – la Semaine de prière pour l’Unité, le Groupe des Dombes… - ont eu une influence déterminante sur l’évolution des relations entre les différentes Églises chrétiennes et la mise en route du mouvement œcuménique.

 

La vie de Paul Couturier en quelques dates sur le site Unité chrétienne

Abbé Paul Couturier (1881 - 1953) sur l'Église Catholique en France

 Paul Couturier sur Wikipédia

 

Histoire de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

Pourquoi prier pour l'Unité des chrétiens ? : Depuis les commencements du christianisme, les chrétiens n’ont cessé de se diviser en de multiples Églises et communautés ecclésiales séparées. On y distingue trois grandes familles : orientaux et orthodoxes, catholiques, anglicans et protestants (luthériens, réformés, évangéliques et pentecôtistes…).

Au début du XXe siècle, le mouvement s’est inversé. Pour le témoignage de l’Évangile dans le monde, les chrétiens aspirent aujourd’hui à leur unité visible dans une même foi et une même communion eucharistique, telle est la visée du mouvement oecuménique.

Quand nous expérimentons la souffrance vive des séparations, nous désirons travailler à l’Unité. Que faire devant l’ampleur de cette tâche ? Comment s'y prendre ? L’histoire nous montre notre incapacité naturelle à garder l’Unité et notre impuissance à la rétablir quand elle est brisée. « Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, les bâtisseurs travaillent en vain » (Psaume 127, 1) ! Nous prions le Père pour obtenir de lui l’unité comme un don.

La prière pour l’unité nous jette dans le cœur du Christ où nous trouvons sa prière : « Père, qu’ils soient un pour que le monde croie » (Jean 17, 21). La prière nous ouvre au souffle de l’Esprit Saint et nous ajuste au dessein divin de salut. Nous prions pour l’unité « telle que le Christ la veut, par les moyens qu’il voudra ».

Prier dans la prière du Christ pour l'unité

1ère formule (1937)

1ère formule (1937)

Seigneur, sous l’intolérable poids de cette détresse des chrétiens séparés, mon cœur défaille.
J’ai confiance en Toi qui as vaincu le monde.
Ma prière de pécheur, c’est ta prière à Toi, et ta prière est mon unique apaisement.
Quand ? Comment se fera l’unité ? Quels sont les obstacles à vaincre ? C’est ton affaire !
Ma foi ne peut rien me commander de plus que prier avec Toi, en Toi, pour qu’arrive Ton Unité, celle que Tu n’as cessé de vouloir, celle que Tu aurais réalisée depuis longtemps déjà si tous, et moi, avaient été de cristal entre ce qui de la création par le chrétien veut monter vers Toi, et ce qui de Toi, par lui encore, veut descendre au monde.

Prière considérée comme "la prière" de Couturier pour l'unité

Seigneur Jésus, qui à la veille de mourir pour nous, as prié pour que tous tes disciples soient parfaitement un, comme toi en ton Père, et ton Père en toi,
Fais-nous ressentir douloureusement l’infidélité de notre désunion.
Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter ce qui se cache en nous d’indifférence, de méfiance, et même d’hostilité mutuelle.
Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi, afin que, de nos âmes et de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l’unité des chrétiens, telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.
En toi, qui es la charité parfaite, fais-nous trouver la voie qui conduit à l’unité, dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité.

D'autres prières d'après des textes de l'abbé Couturier

 

Que Ton Nom soit sanctifié Christ

Que Ton Nom soit sanctifié Christ, en nos cœurs, ravive le nom de Ton Père, Creuse-le profond, verse dans cette profondeur le feu de Ton Esprit.
Que sa flamme ardente et haute monte vers notre Père.
Que tous nos frères reconnaissent dans la lumière que tracera ce feu le Nom du même Père, afin que vienne le jour que Tu veux, Christ ! le jour que depuis la sainte Cène, Tu ne cesses de demander : le jour de l’Unité, dans la foi de Ton unique Église.
Il viendra ce jour, quand notre douleur des séparations nous aura fait assez souffrir, et que sera devenue assez brûlante la flamme de notre même amour pour Toi.
Alors ton Nom : Père, sera sanctifié sur la Terre !

Je suis foule

Je les entends tous, je les écoute tous, mes frères humains,prier en moi tandis que je prie, tandis que je laisse en moi le Christ faire à son Père, par mes lèvres et mon cœur, sa longue et lente prière. En réciprocité, je prie en chacun des autres. Ma prière pour l’unité sort de mon cœur, s’infiltre par la circulation spirituelle du Corps mystique dans la prière de mon frère. Toi le Christ, par ton Esprit, tu donnes ta voix à la voix de tous mes frères et à ma propre voix. C'est Toi qui, par l'Esprit et dans l'Esprit, peux seul, l'Esprit le criant en Toi, lancer au Père l'unique supplication : « Abba, Père ! »

Horizon

Le vrai chrétien ne peut qu’être un ouvrier fervent de l’Unité chrétienne. L’Évangile creuse en son cœur une insondable inquiétude : tout ramener au Père par le Christ, l’Envoyé du Père. Devant cet horizon désiré de l’Unité Chrétienne, nous marchons en mettant nos pas dans ceux du Christ. L’essence de l’amour est d’unifier, de faire le Un. Si tous les chrétiens aiment le Christ, ils doivent en conséquence tous s’aimer entre eux, c’est-à-dire tous ne faire qu’un comme ils font, tous et chacun, un avec le Christ.

Résurrection

La création va ainsi : de ce qui meurt, sans cesse renaît la vie. Toute Passion, tout Calvaire, tout Sépulcre s’ouvre sur l’espérance, la certitude et la gloire d’une résurrection. « Christ est ressuscité ! Oui, il est vraiment ressuscité ! » De l’effroyable scandale de la division chrétienne, un jour aussi, sous la pression de la prière, l’Unité totale, c’est à dire visible, sortira victorieuse. Pour que ce jour vienne, il faut aussi une prière universelle, ardente, anxieuse, ininterrompue.

L'abbé Paul Couturier : pionnier de l'oecuménisme
www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog