Overblog
Suivre ce blog

Caté : Jésus guérit un sourd muet

Une rencontre de caté sur le récit de Marc 7, 32-37, avec la guérison du sourd-muet par Jésus.

Réalisation KT42 avec une idée de jeu de rôle extrait d'un document proposé sur le site ebookbrowsee.net

Caté : Jésus guérit un sourd muet

1/ Lecture du récit

« Jésus guérit un sourd-muet » selon Marc 7, 32-37

31 Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole.

32 Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui.

33 Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue.

34 Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »

35 Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement.

36 Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient.

37 Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »

Marc 7. 31-37

2/ Reconstituer le récit.

Découper une BD et demander aux enfants de reconstituer le récit en remettant les vignettes dans l'ordre. Coller ensuite les images sur leur cahier de caté.

3/ Réactions

- Qu’est-ce qui vous a frappé dans ce récit ?

- Que pensez-vous de ce que Jésus a fait ?


4/ Comprendre le récit

-Où se passe le récit ? Cette scène se déroule en territoire de la Décapole, c'est à dire dans un territoire qui n'est pas juif. Jésus entre annoncer la Bonne Nouvelle en pays "étranger". Juste avant ce récit, Jésus avait hésité à guérir la fille de la cananéenne parce qu'elle était étrangère. Il lui avait dit : " il ne serait pas convenable de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens". Mais la femme lui avait alors répondu : "C'est vrai, Seigneur, mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres". Jésus, ébranlé par la foi de la femme, a compris que son message pouvait aussi s'annoncer aux nations païennes. Ici, face à la demande des hommes qui lui amènent le sourd muet, Jésus n'hésite pas. Le projet de Dieu va au delà du peuple juif. Il s'adresse aussi aux "étrangers".

- Quels sont les personnages ? Jésus, le sourd-muet, des gens

- Qui est l'initiateur de la rencontre ? Dans ce village, les habitants ont entendu parler de ce que Jésus a déjà fait. Ils ont confiance en lui, et n'hésitent pas à lui amener un sourd muet, car ils sont certains que Jésus peut faire quelque chose pour lui. Ils vont même jusqu'à le supplier.

- Où Jésus guérit-il le sourd muet ? Jésus l'emmène à l'écart, loin de la foule. Dieu se préoccupe de chacun individuellement. L'homme n'est plus une personne handicapée perdue dans la foule, mais un homme à part entière qui retient toute l'attention de Jésus. Nous avons du prix aux yeux de Dieu.

- Par quel geste Jésus guérit le sourd muet ? Jésus met ses doigts dans les oreilles du sourd muet et lui touche la langue avec sa salive. Les gestes de Jésus peuvent nous sembler étranges, mais à cette époque, on pensait que la salive était un remède. Jésus utilise donc un remède "naturel", comme le ferait un médecin. Jésus communique avec l'homme enfermé dans son handicap ( il lui était impossible de communiquer avec les autres, d’entendre sa propre voix ou d’exprimer ses sentiments et de faire valoir ses besoins) et par ses gestes, il ouvre l'homme à la communication avec les autres et au monde extérieur.

Jésus lève aussi les yeux aux ciel : il implore Dieu dans une prière muette.

- Quelles sont les paroles de Jésus ? Jésus dit "Effata" ce qui veut dire "ouvre-toi". Il parle à l'homme en araméen, c'est à dire dans sa langue à lui, avec des mots de tous les jours. Il veut lui dire "ouvre-toi à l'ouïe et à la parole" mais aussi "ouvre-toi à Dieu, fais lui confiance". Il veut dire aussi "ouvre-toi aux autres, fais attention à eux, à leurs souffrances, à leurs solitudes, à leurs soucis, ne sois pas indifférent maintenant que tu entends et que tu parles". Faire attention aux autres, n'est-ce pas une façon de construire le Royaume de Dieu autour de soi ?

- Que se passe-t-il alors ? Aussitôt, les oreilles de l'homme s'ouvrent, sa langue se délie et il se met à parler normalement.

- A qui Jésus demande-t-il de se taire ? "Il leur ordonna" c'est à dire aux témoins de la scène. Jésus demande de ne rien dire, car il ne veut pas que la foule afflue vers lui et le prenne pour un magicien. Jésus n'a qu'une mission : transmettre le message de Dieu son Père. Ses compagnons de route, qui ont été témoins de ce qu'il a fait durant son ministère, pourront témoigner, après la résurrection et proclamer la Bonne Nouvelle. En guérissant les malades, Jésus accomplit des signes qui annonce un Dieu qui pardonne, en effet, à cet époque, on pensait que la maladie était la conséquence du péché. Jésus accomplit les signes qu'annonçait Isaïe 700 ans plus tôt : des sourds qui entendent, des muets qui parlent, des aveugles qui voient.

 

 

 



1 Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent ! 2 Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie ! La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et de Sarône. On verra la gloire du SEIGNEUR, la splendeur de notre Dieu. 3 Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent. 4 Dites aux gens qui s’affolent : « Prenez courage, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » 5 Alors s’ouvriront les yeux des aveugles et les oreilles des sourds. 6 Alors le boiteux bondira comme un cerf et la bouche du muet criera de joie. 10 Ils reviendront, les captifs rachetés par le SEIGNEUR, ils arriveront à Jérusalem dans une clameur de joie, un bonheur sans fin illuminera leur visage ; allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuiront.

Isaïe 35, 1…10

- Et que font-ils ? se taisent-ils ?  Non, au contraire, plus on leur demande de se taire et plus ils répandent la nouvelle de cette guérison extraordinaire.

- Quelle est la réaction des gens  ? Ils sont impressionnés mais ce qui est troublant, c'est que les gens ne disent pas "il a guéri le sourd muet" mais "il fait entendre les sourds et parler les muets". Ce sourd  muet n'est-il donc pas une personne, avec une identité qui lui est propre ? Déjà, ils le considéraient comme "un objet" qu'on "trimbale" à droite à gauche (ils emmènent le sourd muet vers Jésus sans qu'il ne demande rien).

5/ Jeu de rôle

Le but est de ressentir ce que ressent le sourd muet dans sa vie quotidienne et combien il est difficile pour lui de communiquer avec les autres.  Pour le sourd muet, cette guérison est une véritable "libération" car il peut enfin s'ouvrir au monde et aux autres. Jésus lui a véritablement changé la vie.

* Il faut trois enfants qui interpréteront les muets. Leur but : faire passer un message à trois autres enfants qui sont sourds. Comment s'y prendront-ils ?

* Les muets ont un foulard sur leur bouche qui les empêche de parler. Les sourds se  bouchent les oreilles.

* Le premier muet pose une question au premier sourd ; le 2ème une deuxième question, et le troisième une troisième question ( prénom, lieu où il habite etc).

6/ Intériorisation

Les enfants réfléchissent un moment à la question : ne sommes nous sommes pas nous aussi un peu sourds quand nous nous fermons aux autres et à Dieu ?  


7/Activité

Proposer un coloriage aux enfants.

8/ Finir par un temps de prière

Outils pédagogiques utilisés

 

D'autres propositions de caté sur la guérison du sourd muet

 

 

Caté : Jésus guérit un sourd muet
www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog