Overblog
Suivre ce blog

Fiche : Qui était Abraham, Matthieu, Marie, Jean Baptiste … ?

Fiche : Qui était Abraham, Matthieu, Marie, Jean Baptiste … ?

Des fiches réalisées par KT42 dans le cadre d’une catéchèse sur l’Avent comprenant les personnages de Moïse, Abraham, David, Matthieu, Jean Baptiste, Marie, le curé d’Ars, Saint François d’Assise.

JEAN BAPTISTE :

Fils de Zacharie (prêtre du Temple de Jérusalem) et d’Elisabeth (la cousine de Marie que celle-ci va aller voir pour lui annoncer qu’elle attend le Messie). La naissance de Jean-Baptiste est annoncée par l’ange Gabriel (Luc 1/5-20). Homme simple « qui se nourrit de sauterelles » et s’habille d’un vêtement de peau de bête », il a longtemps vécu dans le désert. Jean Baptiste est une grande figure de l’Avent. Il a préparé le chemin du Seigneur et demandé au peuple « de se convertir  car la venue du Messie est toute proche ». Il a invité la foule à se préparer en recevant le baptême de conversion (conversion des cœurs = changement d’attitude), d’où son surnom le « baptiste ». L’esprit de Dieu lui permet de reconnaître en son cousin Jésus, le Messie. Il est le dernier prophète.


MOISE :

Personnage clé de l’Ancien Testament. A l’appel de Dieu, il fait sortir les hébreux d’Egypte où ils étaient retenus en esclavage. Il les conduit jusqu’au Sinaï pour y faire alliance avec Dieu. En signe de cette alliance, Dieu remet à Moïse les Tables de la Loi qui contiennent les exigences à suivre pour vivre pleinement avec Dieu (tels les commandements, enseignements…). Patiemment Moïse a guidé son peuple, mais ayant lui-même éprouvé des moments de doute, il n’entre pas en Terre promise. Son intimité avec Dieu était si grande, que son visage se transformait lorsqu’il le rencontrait. Il rayonnait de joie et de majesté. Pour tenter de décrire cette réalité, le texte hébreu emploie un verbe tiré du mot « corne » (signe de force, de puissance, de beauté) : « le visage de Moïse avait des cornes ». Ainsi, Moïse est-il représenté avec un visage cornu.

ABRAHAM :

Ancêtre du peuple d’Israël. Les récits le concernant ont été rassemblés dans le livre de la Genèse (Ancien Testament). C’est un voyageur, un nomade. Dieu le choisit pour être à l’origine de son peuple. Il lui fait la promesse qu’il sera le père d’une multitude. Abraham et Saran malgré leur grand âge, auront le fils promis par Dieu.  Dieu avait dit à Abraham « toutes les familles de la terre, c'est-à-dire toutes les nations  seront bénies en toi ». Cette promesse se réalise. Tous les peuples voisins des hébreux ont une parenté avec Abraham. Abraham devient le père d’une multitude, c'est-à-dire d’un grand peuple. Mais nous sommes tous parents d’Abraham, car les vrais descendants d’Abraham sont tous ceux, qui, comme lui, ont foi en Dieu. Abraham est le « père des croyants au Dieu unique ».


DAVID :

David, comme Jésus est né à Bethléem. Berger et musicien, il reçoit de Samuel l’onction d’huile, signe que Dieu l’a choisi pour être roi d’Israël. Il devient roi des 12 tribus d’Israël ; conquiert Jérusalem où il y fait transporter l’Arche d’Alliance (coffre réalisé au temps de Moïse contenant les tables de la Loi (les 10 commandements gravés sur des tablettes en pierre) pour manifester l’unité des 12 tribus autour de lui dans le respect commun des lois de Dieu. Le prophète Nathan lui avait dit « je te donnerai un successeur dans ta descendance et je rendrai stable sa royauté ». Or, Israël, au fil des siècles, n’aura plus de roi. Pourtant cette prophétie se réalisera avec Jésus proclamé « Fils de David ». Mais Jésus ne sera pas un roi comme David, car sa royauté n’est pas sur terre mais au ciel. On attribue à David le livre des psaumes.


MATTHIEU :

(appelé parfois Lévi) Apôtre de Jésus et auteur d’un des quatre évangiles (dont nous avons écouté tout à l’heure une lecture à l’église). Matthieu signifie « don du Seigneur ». Il était publicain ou douanier, né à capharnaüm. De par son métier, il était méprisé par le peuple juif parce agent d’impôt et employé des romains. Quand il rencontre Jésus, il laisse  tout tomber pour le suivre. « Passant par là, Jésus vit assis au bureau des impôts, un homme appelé Matthieu. Il lui dit « suis-moi ». L’homme se lève et le suit » (Mt 9.9) L’évangile de Matthieu s’adresse à des juifs devenus chrétiens. Il cite souvent des phrases de l’Ancien Testament afin d’éclairer le second. Jésus réalise les Ecritures, il est le Messie attendu par le peuple juif, le Fils d’Abraham et de David. Jésus vient combler une espérance et réaliser le royaume de Dieu.

MARIE :

Marie est aussi une figure incontournable de l’Avent. A l’annonciation, elle accepte d’être « la servante du Seigneur », la mère du Messie. Elle met au monde un enfant, à Bethléem et lui donne le nom de Jésus. Si les évangiles parlent peu de Marie, elle est toujours associée à Jésus jusqu’au pied de la croix. Elle le soutient de son amour maternel et de sa foi. Avant de mourir, Jésus lui demandera d’être la mère du disciple Jean, signifiant ainsi qu’elle représente la mère de tous les chrétiens, présente pour nous aider à tenir ferme dans notre foi.

FRANÇOIS D'ASSISE :

Né en 1186, fils d’un riche marchand drapier, il aime s’amuser et faire la fête. Un jour pourtant il décide de tout quitter pour suivre Jésus. Il entend le Christ lui dire « François, va et répare ma maison qui tombe en ruines ». Il croie qu’il s’agit de la chapelle de saint Damien. Il abandonne tout et s’installe pour la réparer. A la messe il est touché par la parole de Jésus à ses apôtres « annoncez la Bonne Nouvelle, ne prenez ni or, ni argent, ni deux habits, ni soulier, ni bâton ». C’est ce qu’il décide de faire. Pauvre et vagabond, il répand la joie et la paix autour de lui. Aimant la nature, il compose un cantique pour louer Dieu avec toutes ses créatures. Il annonce que Dieu est bon, que la création est bonne, que le corps est bon, puisque Dieu lui-même s’est fait homme. Rappelons le début d’un de ses textes : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix, Là où est la haine, que je mette l'amour…. »

LE CURÉ D’ARS :

Né d’une famille de paysan pauvre près de Lyon, il devient prêtre. Ce n’est pas un grand savant, il n’a pas fait de grandes études. Sa paroisse est une des plus pauvres de France. Sans jamais prendre de repos, sans se préoccuper de sa santé, il annonce l’amour de Dieu à ses paroissiens. Petit à petit, des gens de fort loin viennent se confesser à lui. Déclaré saint, il est le patron des curés de paroisse.

 

www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog