Lire et comprendre le récit du jeune homme riche

Un texte de méditation pour mieux comprendre le récit du jeune homme riche selon Matthieu 19, 16-30, Marc 10, 17-31, Luc 18, 18-30.

Comme il est difficile à ceux qui possèdent des richesses de pénétrer dans le royaume de Dieu ! Car il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.

Lire et comprendre le récit du jeune homme riche

Méditation : Jésus et le jeune homme riche

Nous avons ici un récit d'un type un peu différent. Il n'est pas tant centré sur une parole de Jésus, valable pour tous, que sur une situation qui révèle une attitude courante. C'est pourquoi la rencontre de Jésus et du riche notable est suivie d'un dialogue explicatif avec les disciples.

Il y a quelques différences de détail entre ce récit de Luc et ceux de Matthieu (19:16-30) et Marc (10:17-31). Matthieu parle d'un jeune homme, Luc précise un " notable " (ou un chef), alors que Marc dit seulement un " homme ". Mais le point commun, sa richesse, est celui qui donne son sens au récit.

De même, dans la question de cet homme, Luc et Marc rapportent les mêmes mots, alors que Matthieu a une version différente.

Demandons-nous d'abord : quelle est l'intention de cet homme ? Ce qui le pousse, est-ce l'inquiétude au sujet de son salut ou le désir de recevoir des félicitations publiques ? Peut-être est-il vraiment un chercheur honnête (Marc 10:21). Selon un usage bien établi, il se croit obligé de flatter celui à qui il s'adresse : "Bon Maître...". C'est sans doute cette flatterie qui fait réagir Jésus. Elle n'a pas de sens - à moins que... le notable découvre qu'en la personne de Jésus, il rencontre son Dieu.

La question de l'homme riche révèle qu'il considère Dieu comme un examinateur qui soumet les hommes à une série d'épreuves. Il a conscience d'avoir passé le niveau élémentaire. II voudrait maintenant réussir le niveau supérieur.

La réponse brutale de Jésus au verset 22 n'est pas une nouvelle épreuve d'examen. Dieu n'est pas un examinateur sévère, qui filtre les entrées dans son royaume en posant des conditions difficiles. Dieu désire que tous puissent y entrer. Mais ce sont les hommes qui se disqualifient, en se fiant à leurs richesses au lieu de mettre leur confiance en Dieu. Jésus cherche précisément à amener cet homme à mettre en Dieu toute sa confiance ; mais pour cela, il faut qu'il cesse de faire de sa richesse une sécurité. Saura-t-il renoncer à ce qui fait sa force et son assurance pour s'en remettre à Dieu seul ?

Le renoncement que Jésus lui propose n'est pas un mérite ou une règle universelle, mais un test de sa foi et de son désintéressement. Est-il capable de ne plus penser à lui même, de ne plus vivre pour assurer sa sécurité - au point de renoncer à ses biens en faveur des pauvres ?

Malheureusement non. Il est l'exemple inverse des petits enfants. Il ne sait pas recevoir. Il ne sait qu'acheter. Aussi ne peut-il imaginer de vivre les mains vides.

Si l'exhortation du verset 22 ne s'adresse qu'à la situation précise du notable, l'explication donnée aux disciples au verset 24 a une portée universelle. Citons ici, la note de la Traduction Oecuménique : " Pour le riche comme pour le pauvre, il n'est de salut que par la grâce de Dieu (v. 27) ; mais ce salut est plus difficile pour le riche ". En effet, il est tenté de mettre sa confiance dans ses richesses. C'est d'ailleurs ce qui est dit dans certains manuscrits de Marc 10 :24 : " Il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d'entrer dans le Royaume de Dieu". (D'autres manuscrits ont. " qu'il est difficile d'entrer dans le Royaume de Dieu").

La confiance dans ses richesses (matérielles ou spirituelles, comme dans le cas du pharisien de la parabole) est l'obstacle principal à l'entrée dans le Royaume. Elle donne un sentiment de force et de sécurité, qui est contraire à l'esprit d'enfance, de pauvreté, de foi que demande Jésus.

L'image du chameau et du trou d'aiguille est une exagération volontaire pour donner plus de force à la réponse de Jésus.

Au verset 28, Pierre marque la différence entre les disciples et le riche notable ; " nous avons quitté nos propres biens (le texte grec ne dit pas : "tout") pour te suivre". Il prend peut-être mieux conscience de sa foi en Jésus en disant cela. La réponse de Jésus lui donne l'assurance qu'il ne s'est pas trompé : Dieu ne laisse pas tomber ceux qui se fient à lui. Les proches que retrouvent les disciples sont les frères et sœurs dans la foi, qui forment une vraie famille. Dans le livre des Actes, Luc mettra l'accent sur la mise en commun des biens des chrétiens (Actes 2:44, 4:32). Il y voit sans doute une illustration de cette parole de Jésus. Rien de perdu dans ce monde et le gain de la vie éternelle : telle est l'assurance du disciple.

Télécharger le document.doc

 

MEDITATION LE JEUNE HOMME RICHE.doc

Textes de référence

Matthieu 19, 16-30, Marc 10, 17-31, Luc 18, 18-30.

Matthieu 19, 16-30

16 Et voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? »
17 Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. »
18 Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage.
19 Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
20 Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? »
21 Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »
22 À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
23 Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.
24 Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »
25 Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
26 Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »
27 Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? »
28 Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël.
29 Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle.
30 Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers. (Matthieu 19, 16-30)

AELF

Marc 10, 17-31

17 Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »
18 Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.
19 Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. »
20 L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »
21 Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. »
22 Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
23 Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! »
24 Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu !
25 Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
26 De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? »
27 Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »
28 Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. »
29 Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre
30 sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.
31 Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. »

Marc 10, 17-31

Luc 18, 18-30

18 Un notable lui demanda : « Bon maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »
19 Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.
20 Tu connais les commandements : Ne commets pas d’adultère, ne commets pas de meurtre, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère. »
21 L’homme répondit : « Tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »
22 À ces mots Jésus lui dit : « Une seule chose te fait encore défaut : vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »
23 Mais entendant ces paroles, l’homme devint profondément triste, car il était très riche.
24 Le voyant devenu si triste, Jésus dit : « Comme il est difficile à ceux qui possèdent des richesses de pénétrer dans le royaume de Dieu !
25 Car il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
26 Ceux qui l’entendaient lui demandèrent : « Mais alors, qui peut être sauvé ? »
27 Jésus répondit : « Ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu. »
28 Alors Pierre lui dit : « Voici que nous-mêmes, après avoir quitté ce qui nous appartenait, nous t’avons suivi. »
29 Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause du royaume de Dieu, une maison, une femme, des frères, des parents, des enfants,
30 sans qu’il reçoive bien davantage en ce temps-ci et, dans le monde à venir, la vie éternelle. »
Luc 18, 18-30

AELF

www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog