Overblog
Suivre ce blog

Sketch : Interview de Raoul Follereau

Sketch : Interview de Raoul Follereau

Sketch : Interview de Raoul Follereau

Réalisation KT42 dans le cadre d'un spectacle paroissial (2014).

 

Rôles

  • Un narrateur 
  • Un journaliste 
  • Raoul Follereau
  • Madeleine Follereau
  • Des lépreux 
  • Président des Etats Unis 
  • Président de l’URSS :

 

Un narrateur, sur un bord de la scène, raconte la vie de Raoul, son intervention est entrecoupée d’une interview entre Raoul et un journaliste et de quelques scènes avec des lépreux, les présidents des Etats Unis et de l’URSS et la présence de Madeleine, son épouse. Madeleine le suit dans ses interventions.

 

Narrateur : Raoul Follereau est journaliste. Il rencontre Madeleine et il l’épouse. Mais, dès l’âge de 15 ans, Raoul est sensible à la solidarité, il donne sa première conférence. La recette est destinée aux Petites Soeurs des Pauvres. En 1936, on lui demande d’aller sur les traces de Charles de Foucault pour un reportage. En panne dans le désert, il rencontre des lépreux qui sont mis à l’écart dans le désert.

Les lépreux : On voit des lépreux mis à l’écart dans un coin de la scène. Ils sont recroquevillés sur eux-mêmes. Ils ne disent rien. Raoul va à leur rencontre et embrasse un lépreux.

Narrateur : Raoul décide de défendre leur cause. Il crée une association dont le siège est à Saint Etienne. Et va faire beaucoup de conférences pour récolter de l’argent.

Journaliste : Vous avez beaucoup voyagé. Où vous ont emmené vos voyages ?

Raoul Follereau : J’ai passé ma vie à Voyager pour aller à la rencontre des lépreux à Molokai à Hawaï, en Afrique, en Amérique Centrale, aux Antilles, en Côte D’Ivoire. J’ai eu de la peine à voir ces malades rejetés dans les villages éloignés sans soin, considérés comme des animaux sauvages.

Journaliste : Comment avez-vous eu le courage d’embrasser un lépreux.

Raoul Follereau : J’ai pensé avec le coeur et je n’ai pas hésité. Vous savez, tout homme est digne d’être aimé. En le recevant, on reçoit Jésus.

Narrateur : Malgré la guerre, (nous sommes vers 1940), Raoul réussit à trouver des fonds pour bâtir des villages pour les malades et leurs familles. Il invente l’heure des pauvres. Il s’agit de donner une heure de son salaire par an. Une vraie solidarité s’est mise en place.

Journaliste : Raoul, en 1953, vous avez été à l’initiative d’un autre projet. Parlez-nous-en.

Raoul Follereau : Je trouvais que les chrétiens ne participaient pas assez à cette lutte contre la lèpre. J’ai alors demandé de créer une journée mondiale contre la lèpre. Le 31 janvier 1954, toutes les églises catholiques ont lu l’évangile de Jésus et du lépreux.

Narrateur : Pour aller plus loin, Raoul s’adresse aux deux Grands de ce monde : le président américain Eisenhower et le soviétique Kroutchev. Ecoutons :

Raoul Follereau : Vous êtes Messieurs, les deux hommes les plus puissants de ce monde. Ce que je vous demande est si peu. Donnez-moi chacun un avion de bombardement. Avec le prix de ces engins, on peut soigner tous les lépreux du monde !

Les deux présidents : On voit Raoul s’adresser aux présidents. Les présidents ne donnent pas de réponse. Ils repartent sans rien dire et désintéressés.

Narrateur : Ils ne donnent pas de réponse, mais l’opinion publique est touchée par cet appel.

Journaliste : Raoul, quelle est votre manière de vivre ? Avez-vous un slogan ?

Raoul Follereau : Donner aux autres m’aide à vivre et Madeleine m’a beaucoup aidé et soutenu. J’ai toujours vécu ce principe : « Vivre, c’est aider les autres à vivre » et « Être heureux, c’est faire des heureux ».

Narrateur : Raoul Follereau est mort en 1977, la fondation Raoul Follereau continue son oeuvre. Grâce à sa mobilisation, la lèpre se guérit aujourd’hui avec des antibiotiques, dès la première prise, le malade n’est plus contagieux. Mais il reste six cents mille nouveaux cas chaque année. Restons donc mobilisé.

Sketch jouer par les enfants du caté

Sketch jouer par les enfants du caté

www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog