Overblog
Suivre ce blog

Méditations sur le récit de la fille de Jaïre

Méditations sur le récit de la fille de Jaïre

Quelques méditations et réflexions pour s’aider à comprendre le récit de la fille de Jaïre selon Mc 5,21-43. Liens externes sur la Toile.

sur le site http://www.topchretien.com

 

Catéchèse biblique symbolique

Une explication du récit selon les Pères de l’Eglise (histoire su salut) , une comparaison selon les évangiles synoptiques, une méditation de Saint Ambroise de Milan.

Lire l’article sur Catechese.free.fr

OU ici si le lien ne fonctionne plus

 

Méditation

Jaïre est chef de synagogue, un poste important : il est président du conseil des anciens. Lui et sa fille appartiennent à l’élite du peuple juif, à une famille tout à fait convenable, pieuse et bien pensante. Ils sont au sommet de la société civile et religieuse. Et pourtant, à peine arrivé, Jaïre voit Jésus « se tenant », et il tombe à ses pieds. Ce n’est pas une attitude digne de son rang. Mais ici, elle était nécessaire, et elle exprime beaucoup de choses : par ce geste, il reconnaît tout d’abord que Jésus est le Maître de la vie et de la mort. Par ailleurs, ce geste est l’expression de sa douleur : ce qui le fait tomber ainsi, c’est sa souffrance. Sa fille va mourir. C’est l’une des pires choses qui puissent arriver dans la vie. Et cette souffrance est trop lourde, alors il tombe. Cette attitude exprime enfin sa supplication. Être à genoux au pied de quelqu’un est une attitude d’imploration : il tombe, il prie, et avec insistance, nous dit le narrateur.

► La suite sur le site Caté Ouest

ou ICI si le lien ne fonctionne plus

 

Points de réflexion

Jésus Christ est le centre des deux grands exemples de foi qui nous sont présentés dans cet évangile, celui de Jaïre et celui de la femme hémorragique. Il est la personne à laquelle nous devons nous fier pour être guéri de tous nos maux. Or, l’ennemi principal de la foi, c’est nous-mêmes. L’Evangile d’aujourd’hui nous montre cette vérité clairement. Nous devons être comme la femme qui désirait être guérie ou comme Jaïre qui voulait la guérison de sa fille. Pleins de confiance, mettons-nous en marche pour aller vers Jésus. Souvent notre manque de foi nous empêche de le faire. La charge de travail, les difficultés font obstacle à notre élan de foi. Nous devons retrouver nos forces, tourner notre regard vers le Christ. Jésus Christ vient au secours de la foi de Jaïre : « Ne crains pas, crois seulement « . C’est la prière que nous pouvons répéter tous les jours dans l’intimité de notre cœur. Quand les problèmes et les doutes surviennent, osons demander le don de la foi. Les doutes et les problèmes pourront subsister, mais ils seront plus faciles à porter quand nous les portons avec le Christ.

Lire la suite sur Catholique.org

ou ici si le lien ne fonctionne plus

 Le Christ ressuscitant la la fille de Jaïre par Overbeck

Le Christ ressuscitant la la fille de Jaïre par Overbeck

Lire les récits

www.kt42.fr -  Hébergé par Overblog