Découvrir Saint François Régis, missionnaire

oct. 2, 2022 0 comments
Saint François Régis, Eglise de Marlhes ©F.Défrade
Saint François Régis, Eglise de Marlhes ©F.Défrade

Saint Jean-François Régis (1597-1640) : biographie par le sanctuaire de Lalouvesc


Jean-François Régis est un jésuite français né à Fontcouverte dans l’Aude. Sa vie témoigne de la vitalité des premiers jésuites « missionnaires de l’intérieur » qui parcourent montagnes et vallées pour annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume.

Sur le site de Lalouvesc

En 1632, il est envoyé à Montpellier comme missionnaire, il y prêche beaucoup et s’occupe des pauvres. Il missionne à Sommières et aux environs. En 1634, il est mis à la disposition de l’évêque de Viviers, Monseigneur de la Baume de Suze, dans la visite de son diocèse. Il va de village en village, préparant la venue de l’évêque. C’est dans les rudes montages des Boutières qu’il démontre ses qualités de missionnaire « vivant à l’Evangélique ». Il attire les populations par sa grande bonté et sa parole simple.

Sur Nominis

À La Louvesc dans le Vivarais, en 1640, saint Jean-François Régis, prêtre de la Compagnie de Jésus, qui parcourut les monts et les villages de la région, prêchant et administrant le sacrement de pénitence et veillant sans relâche à rénover la foi catholique dans les âmes des gens du pays.

Jean-François Régis (1597 - 1640) Devenu jésuite, ses supérieurs l'affectèrent aux missions de France que le roi Louis XIII avait créées pour la conversion des protestants. Il fut l'apôtre du Vivarais et ramena une multitude de dissidents à l'Eglise. Il mourut à La Louvesc, épuisé par un apostolat surhumain à l'âge de 43 ans. Son tombeau, où se multiplièrent les miracles, devint et est resté un lieu de pèlerinage. Certaines paroisses du diocèse de Nîmes connurent le bienfait de son apostolat.




Rechercher dans ce blog

Mots clés

ARCHIVES