News

Activités caté, jeux, mimes : l'aveugle de Jéricho

Activités caté, jeux, mimes : l'aveugle de Jéricho


Des idées pour animer un temps de catéchèse : mots fléchés, jeu de l'oie, labyrinthe, bricolage, autour du récit de l'aveugle de Jéricho selon Luc 18, 35-43 ou Mc 10,46-52.



BD et DIAPORAMAS SUR LA GUÉRISON DE L'AVEUGLE DE JÉRICHO





QCM : LE RÉCIT DE L'AVEUGLE DE JÉRICHO




MOTS FLÉCHÉS

Proposé par le diocèse de Belleys Ars. Il s’agit ici de la solution d’un mot fléché dont on peut s’inspirer pour réaliser son propre mots fléchés.


TEXTE À TROUS

Sur ce site, un texte à trous à faire en ligne mais qui peut servir pour créer son propre texte à trous sur le récit de l’aveugle de Jéricho.


MAQUETTE : BARTIMÉE

Sur le site http://recursosdeevangelismo.blogspot.fr ou http://gmcgmjrsantamaria.blogspot.com/2014/09/
► ou fichier pdf noir et blanc

 http://recursosdeevangelismo.blogspot.com/2015/01/gravuras-o-cego-bartimeu.html#!/tcmbck

CHANT : "LE CRI DE BARTIMÉE"


 http://catechismekt42.blogspot.com/2018/09/chant-le-cri-de-bartimee-aveugle-de.html


MIME : L'EN ROUTE BARTIMÉE

Extait d'une revue "Points de repères"





SKETCH/ CHOEUR PARLÉ : L'AVEUGLE

Selon Marc 10, 46-52
Auteur : Alain et Marion Combes « Scènes bibliques et choeurs parlés »




GESTUATION : L'AVEUGLE DE JÉRICHO

Selon Mc 10,46-‐52

► A télécharger directement sur le site A la rencontre du Seigneur 

 http://www.alarencontreduseigneur.fr/wp-content/uploads/2011/07/Gestuation-Bartimee.pdf


RÉCITATIF BIBLIQUE : L'AVEUGLE DE JÉRICHO

Un récitatif biblique est une manière de recevoir la Parole de Dieu en la gestuant avec son corps. Ici, un récitatif d'après le récit de la guérison de Bartimée, selon Marc 10, 46-52 et Luc 18, 35-43.
Une proposition du site Paroles et gestes également sur le site

OU fichier pdf ici


SKETCH

Une suite autour du récit de l'aveugle de Jéricho

Sketch à deux voix (une suite imaginaire autour du récit de l'aveugle de Jéricho) proposé sur le site protestant pays d'en haut. Extrait du site http://protestant.paysdenhaut.ch/

OU fichier pdf ICI



ACTIVITÉS














VOIR AUSSI

COLORIAGES : JÉSUS GUÉRIT DES AVEUGLES

 album photos



VIDÉO

 La guérison de l'aveugle Bartimée
Épisode de la Bible en bandes dessinées (BD) tiré de l'évangile de Marc chapitre 10 versets 46-52, l'aveugle de Jéricho. Lien Youtube.



POINT DE RÉFLEXION


« Jésus, Fils de David, aie pitié de moi » Mettons nous pour un instant à la place de Bartimée : il est aveugle, il est indigent. Il a constamment besoin des autres pour vivre… d’ailleurs c’est un mendiant assis au bord de la route. Quand Jésus s’approche, il a l’intuition qu’Il pourra faire quelque chose pour lui. Il crie. Il n’a pas honte de ce que pensent les autres, ni même d’ailleurs de ce que peuvent dire ou faire les autres ! Il s’agit de quelque chose d’important, d’essentiel dans sa vie. Il s’agit certes d’une guérison, mais surtout d’une rencontre décisive ! Une rencontre avec Celui qu’on appelle le Messie. Regardons quelques instants – avec les yeux de Dieu – notre propre vie. Y a-t-il une question, une situation, qui me rende indigent ? Nécessiteux de l’aide des autres ? Nécessiteux de l’intervention de Dieu dans ma vie ? Puis-je moi aussi, dans le silence de mon cœur, crier au Seigneur « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ».
► La suite sur Catholique.org



MÉDITATION

De Mg Roland

"Je vous propose de méditer, dans l’évangile selon saint Marc (Mc 10, 46-52), la rencontre de Jésus avec Bartimée, afin d’y découvrir le mystère de notre appel et de notre mission à chacun. Il nous faut examiner de près le déroulement de la rencontre de cet homme avec Jésus, parce que son histoire, c’est aussi la nôtre. Nous sommes à la sortie de la ville de Jéricho, sur la route qui mène à Jérusalem. Jésus est en train de s’acheminer de manière déterminée vers la Cité sainte pour y vivre sa Pâque, car il est décidé à aimer jusqu’au bout. Le groupe de ses disciples l’accompagne sur ce chemin. Et voici qu’au bord de la route se trouve un mendiant aveugle du nom de Bartimée. Commençons par bien prendre conscience de la situation concrète de Bartimée. Aveugle, il est plongé dans les ténèbres. Assis, il se tient dans une position statique et passive. Posté au bord de la route, il est situé en marge de la société et de la communauté des disciples. Mendiant, il n’assume pas son existence. Esclavage des ténèbres, passivité, marginalité sociale, dépendance des autres pour subsister : tout cela nous conduit à conclure que cet homme est comme mort".
► La suite sur le site de la Conférences des évêques de France

TEXTES DE RÉFÉRENCE

 Luc 18, 35-43


35 Alors que Jésus approchait de Jéricho, un aveugle mendiait, assis au bord de la route.
36 Entendant la foule passer devant lui, il s’informa de ce qu’il y avait.
37 On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait.
38 Il s’écria : « Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! »
39 Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »
40 Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda :
41 « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue. »
42 Et Jésus lui dit : « Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. »43 À l’instant même, il retrouva la vue, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, adressa une louange à Dieu.. AELF


Marc 10, 46-52

46 Jésus et ses disciples arrivent à Jéricho. Et tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin.
47 Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! »
48 Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »
49 Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »
50 L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.
51 Prenant la parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle lui dit : « Rabbouni, que je retrouve la vue ! »
52 Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé. » Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin. AELF



Aucun commentaire