News

Sketch : la guérison de la fille de Jaïre

JOUER LE RÉCIT DE LA FILLE DE JAÏRE  

Un récit en 4 scènes d’après Marc 5, 21-24, 35-43 proposé par le site Caté Ouest.

A consulter sur le site Caté Ouest. 
Fichier pdf ici


Personnages :

  • Narrateur, Jésus, Jaïre, les 3 disciples, la femme de Jaïre, deux serviteurs, la petite fille
  • Autres possibles : d’autres disciples, la foule, d’autres serviteurs.



Scène 1 :
On voit Jésus parmi une grande foule qu’il est en train d’enseigner. On distingue dans ceux qui écoutent les 3 disciples qui vont le suivre jusqu’au bout de l’aventure(Pierre, Jacques et Jean). A ses pieds, un homme aux vêtements riches vient se prosterner.

Jaïre est à genoux : la tête baissée, il ouvre les mains à hauteur de tête en offrant sa souffrance. Jésus le regarde avec un geste d’accueil, il est à l’écoute : les mains de Jésus sont prêtes à recevoir la souffrance de Jaïre.

Narrateur : « Ce jour là, comme souvent, Jésus était au bord du lac, en train de parler du royaume de Dieu à une foule nombreuse venue des quatre coins de la ville pour l’écouter et espérer un miracle. Tout à coup un homme arrive en courant : c’est Jaïre, le chef de la synagogue !

Jaïre: «« Ma petite fille est près de mourir ; viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. ».
Jésus tend la main en un geste d’accueil.

Scène 2:
Jésus marche dans la ville avec Jaïre. Pierre Jacques et Jean sont avec eux. Une grande foule les suit et les entoure. Ils rencontrent des serviteurs au visages défaits, avec des attitudes de tristesse et de désespoir.

Narrateur : Jésus part avec lui. Une grande foule les suivait et les entourait. Ils étaient en chemin quand arrivent des gens de la maison de Jaïre, pour porter une mauvaise nouvelle.

Serviteurs: « : « Ta fille est morte ; à quoi bon déranger encore le Maître ? »

Jésus : « « Sois sans crainte, crois seulement. »

Jésus plonge ses yeux dans ceux de Jaïre et pose la main sur sur son épaule en geste de réconfort.

Scène 3 :

Nous sommes devant la maison de Jaïre. Des gens pleurent et se lamentent, criant, levant les bras au ciel. La femme de Jaïre est écroulée dans les bras de son mari. Jésus se tient avec Pierre jacques et

Jean ; il semble touché par cette détresse. On est dans une sorte de cour intérieure.

Narrateur : En arrivant à la maison du chef de la synagogue, Jésus voit des gens qui pleurent et qui poussent des grands cris.

 Jésus : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte, elle dort. » En disant cela, Jésus peut lever les mains. Faire sentir le pourquoi dans le geste.

Narrateur : Personne ne le croit et même on se moque de lui.


Scène 4 :

On voit Jésus, les parents et Pierre jacques et Jean dans la maison, autour du lit de la petite fille. Jésus tient la main de la petite fille et la relève Autour, les autres sont stupéfaits et bouleversés. Deux groupes, les disciples d’un côté comme témoins, les parents de l'autre.

Narrateur : Jésus prend les parents, Pierre, Jacques et Jean avec lui et entre dans la chambre. La petite fille est allongée sur son lit. Jésus lui prend la main en lui ordonnant de se lever.

Jésus : « Talitha koum »« Petite fille, je te le dis, réveille-toi ! »

Narrateur : La petite fille se relève devant ses parents bouleversés. Jésus leur conseille de lui donner à manger et surtout de ne rien dire à personne.


Aucun commentaire