News

Mots cachés : la parabole du serviteur qui n'a fait que son devoir

Mots cachés de caté sur la parabole du serviteur qui n'a fait que son devoir


Mots cachés sur la parabole du serviteur qui n'a fait que son devoir. Une belle parabole sur l'humilité. D'après Luc 17, 7-10.


Mots cachés : la parabole du serviteur qui n'a fait que son devoir 



Mots cachés "la parabole du serviteur qui n'a fait que son devoir
"


Méditation 

Texte intégral sur le site Catholique.org

1. Jésus raconte ici à ses apôtres une petite parabole, ayant pour thème l’humilité. L’employé dont parle Jésus travaille dur toute la journée, et le soir il arrive chez son maître, et doit le servir à table, avant de pouvoir lui aussi se nourrir et se reposer. Ces lignes doivent nous aider à nous rappeler que toutes les bonnes choses viennent de Dieu. Nous avons tout reçu de lui : la vie, la terre sur laquelle nous vivons, nos qualités,… Tout ce que nous faisons de bon et de bien, c’est grâce à Dieu que nous pouvons le faire. Aussi c’est à lui que toute louange doit être ultimement destinée. (...)

 2. L’humilité est une vertu clé dans la vie spirituelle. Avec plus d’humilité, beaucoup de graves péchés auraient pu être évités. Le péché de Satan fut un péché d’orgueil, un refus de se soumettre à Dieu. Le péché d’Adam et Eve fut aussi un péché d’orgueil : le serpent leur avait promis : « vous serez comme des dieux ». Nous ne pouvons pas vouloir nous mettre à la place de Dieu sans que cela ait des graves conséquences. En prétendant être indépendant de Dieu, ne pas avoir besoin de lui, ne pas devoir suivre ses commandements, l’homme ne peut créer que de la discorde, de la division, des jalousies. En ignorant Dieu, l’homme perd sa véritable dignité. Tout devient alors possible. L’homme devient un instrument, un objet, au service des ambitions d’autres hommes. La véritable humanité ne peut pas se construire sans Dieu. (...)

  3. Jésus nous a fait connaître Dieu comme un Père. Cette parabole peut nous sembler bien dure pour un Père qui aime ses enfants. Mais c’est en fait le contraire. L’amour que Dieu nous porte est inconditionnel. Qu’en serait-il si l’amour de Dieu dépendait de notre bon travail, de nos résultats, comme la prime d’un vendeur dépend de son chiffre d’affaire ? Que nous le méritions ou pas, Dieu nous aime. Les enfants n’ont rien fait pour mériter l’amour de leurs parents, qui pourtant les aiment. En réalité, dans cette parabole, nous pouvons aussi voir la miséricorde et l’amour inconditionnel de Dieu pour nous. (....)
 
 

 Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 17, 7-10) 

En ce temps-là, Jésus disait : « Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs : “Viens vite prendre place à table” ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : “Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour” ? Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ? De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : “Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir” »
 

Aucun commentaire

Merci pour votre message. Je vous répondrai dès que possible.
Frédérique pour KT42